Témoigner

Cet article sera un peu différent des autres car l'essentiel du contenu ne viendra

pas de moi, mais de vous. Ce sont vos mots, ceux que vous avez bien voulu partager avec nous. Que ce soit à partir des ateliers proposés ou d'un besoin trop fort d'écrire pour ne jamais oublier ce que nous vivons.


Chaque production est l'oeuvre de son seul créateur et ne peut faire l'objet de quelconque utilisation sans son accord. Et comme lors de mes ateliers, quand vient le moment de lire, je vous demanderai le plus grand des respects face à cette porte ouverte dans leur intimité.


 

Une fidèle protection


Bonjour, aujourd’hui je me présente à vous car je ressens le besoin de vous parler et de vous raconter ce qui se passe dans ma vie depuis ces dernières semaines. Laissez-moi dans un premier temps vous parler de moi, je suis seulement là pour protéger et rassurer les personnes qui souffrent et qui ont mal. Mes confrères et moi-même nous nous sommes installés dans la plupart des foyers français depuis une dizaine d’années, peut-être un peu moins, je ne m’en souviens plus très bien. La dernière fois qu’on a eu besoin de moi beaucoup de gens ont souffert à cause d’un virus qui est arrivé durant un hiver particulièrement froid, qui a permis l’évolution de ce virus auprès de quelques français qui a même causé parfois beaucoup de souffrances. Après cet épisode, la plupart de ces foyers n’avaient plus besoin de nous, certains nous ont jetés à la poubelle d’autres nous ont précieusement conservés dans un placard, ou une boîte à l’abris de la poussière et du temps qui passe. Mais ces derniers temps ma fonction a évolué, mon rythme de vie a changé, un nouveau virus est arrivé et fait beaucoup de dégâts sur son passage. Tout a commencé en chine, le virus été contenu là-bas pendant un certain temps mais cela n’a pas duré. Il a réussi à se propager dans le monde entier et la plupart des pays ont pris leurs précautions immédiatement, d’autres s’y sont pris certainement un peu plus tardivement. Bref, pour en revenir à mon sujet, je suis là pour protéger des virus, des bactéries qui s’attaquent à nos foyers. Je disais que mon rythme de vie a changé et c’est bien le cas, je suis encore plus sollicité aujourd’hui pour protéger les personnes contre ce virus. Je vois les gens paniquer, ils sont incertains sur l’avenir de leur situation, c’est pour cela qu’ils paniquent autant et qu’ils ont peur. Maintenant je suis présent tous les jours auprès des personnes de mon foyer leur permettant d’être rassurés et protégés contre ce virus. Dans un premier temps j’ai vu de plus en plus de personnes sortir avec mes confrères sur eux afin de se protéger entre eux et éviter une potentielle propagation du virus. Maintenant mes confrères et moi-même faisons partie de la vie de chaque personne dans chaque foyer et nous sommes témoins de leur peur, de leur souffrance et de leur inquiétude face à ce virus. Nous assistons parfois également à des scènes plutôt surréalistes quand nous partons faire nos courses. Maintenant la plupart des français possèdent au moins un de mes confrères chez eux pour eux et leur famille. Je vais finir ce discours sur un point important, le dirigeant a donné ses directives pour la suite des événements à toute les familles et les individus de France, il a assuré que le pays met tout en œuvre pour sortir sa population de cette dure épreuve, pour cela il a commandé, fait venir et fabriqué de nombreux confrères afin d’en distribuer aux personnes qui, comme moi, s’occupent des gens, les médecins, les infirmiers, etc. tout le corps médical qui se bat pour protéger le pays. Mais le dirigeant de ce pays a également dit quelque chose d’important, de vital pour ce pays, 3 mots à respecter à la lettre : RESTEZ CHEZ VOUS.

Mathias

 

L'été se fait sentir


Je suis installée confortablement dans un grand pouf au bord de ma piscine. Il fait doux. Le soleil faible de fin d’après-midi tape délicatement sur ma peau, mélangé à une faible brise. Les oiseaux survolent les arbres qui sont un peu plus loins que moi en chantonnant. Je sens une faible odeur d’herbe fraichement coupée par mon père un peu plus tôt dans la journée. C’est agréable et apaisant.

Estelle

 

Ramollir


On m'utilise de moins en mois depuis cette dernière année, oui c'est la mode healthy. C'est pas grave, je sais très bien qu'un jour ou l'autre ils auront besoin de moi. Je suis robuste, tiens bien au corps et j'ai la chance d'être de plusieurs formes.

Ça y est, le grand jour est arrivé ! Elle me prend dans sa main, me pèse, car attention même si elle me prend elle fait toujours attention à sa ligne. Je vais enfin avoir ce plaisir de prendre mon bain, de ma délasser, me détendre pour être aldenté. On s'égoutte avant de se beurrer le corps, grâce auquel je suis plus onctueuse, on me poudre le bout du nez et on m'habille d'une couverture blanche.

Quel bonheur de se sentir utile, c'est tout. Dans ce monde superficiel on en oublie l'essentiel. Ce confinement m'aura appris que je suis comme ce spaghetti, forte, robuste, mais moi c'est à la fin de la journée que je suis toute môle. Oui, la plaisir des enfants, d'être chez soi mais ça me ramolli.

Vanessa

 

Quatorze

Bonjour, je m'appelle 14. Il m'aime beaucoup, se sert souvent de moi. Dedans moi, il y a des combats, des morts, une rencontre, une naissance, de l'aventure, des amis qui se serrent les coudes, des réussites. Dans ma journée, parfois il m'ouvre et me ferme quand il a finit. Une dernière chose, mon deuxième nom est...

Lenny - 10 ans

 

La lueur dans l'obscurité


Le confinement, Ce mot qui fait peur, qui signifie enfermement, mot terrifiant pour les gens comme moi qui sont claustrophobes, s'imaginer être enfermé 24h/24h quelle angoisse !

Être enfermé pourquoi ? Pour un virus créé par l'homme ou pas, on ne saura jamais finalement.

Virus là aussi un mot qui fait peur. La peur d'être malade, La peur de contaminer, La peur d'être dans le coma, La peur de mourir...

Mais alors comment agir ? Prendre sur soi ou laisser la peur nous envahir ?

On m'a toujours appris que dans la vie il faut regarder le côté positif des choses, que la peur n'est qu'un frein.

Alors je pèse le pour et le contre.

Je vois des milliers de gens mourir avant l'heure, mais en même temps et si ce n'était pas là leur heure. Et si la fin de leur voyage n'était pas celle-là ?

Des gens dans le coma de quoi attiser la peur.

La peur de sortir et d'être contaminé, de contaminer à mon tour mes enfants, mon mari, la peur d'en mourir, alors que je n'ai qu'une envie les voir grandir, vieillir auprès de celui que j'aime. Et il y a ce manque. Le manque de ma famille, de mes amis. Ça c'est très difficile le manque des siens .

Mais j'ai décidé de ne pas laisser la peur m'envahir.

Alors je regarde le côté positif, chose qui je pense serai quasi impossible si un des miens était malade, mais non pensons positif, ce confinement finalement c'est l'occasion de faire mon ménage de printemps, c'est aussi et surtout l'occasion de passer du temps avec mon mari et mes enfants... Et je me rends compte combien le temps est précieux, combien de sourires, de blagues, de câlins de mes enfants j'aurais raté si j'avais été au travail. Je les vois s'épanouir chaque jour, je prends le temps. Prendre le temps une notion qui finalement s'est perdue. J'apprécie ces moments avec mes enfants et mon mari.

Ce confinement est difficile et ce virus est terrible, il tue, il fatigue toutes ces personnes, soignants qui chaque jour nous sauvent la vie, commerçants qui veillent à ce que nous ne manquions de rien, éboueurs qui maintiennent la propreté dans nos villes, toutes ces personnes qui continuent sans les armes nécessaires pour se protéger. À qui je dis un grand Merci!

Mais je préfère même si c'est égoïste prendre le parti d'apprécier au jour le jour ceux qui m'entourent et que j'aime car ce virus est la preuve que tout ne tient qu'à un fil.


Laetitia

 


Je voudrais encore une fois tous vous remercier. Vous qui êtes dans cet article, vous qui m'avez fait confiance en me confiant vos pensées, vous qui lisez. Nous ne serons jamais trop à penser, trop à parler, trop à écrire. Nous ne devrons jamais oublier ce que nous avons vécu mais plus encore, nous ne devrons jamais oublier de vivre. Car seul l'instant présent nous appartient et nous ne pouvons plus nous permettre de passer à côté.


 

Vous souhaitez témoigner vous aussi, en participant à l'atelier détaillé ici ou à travers une création personnelle, envoyez-moi un message dans le formulaire Contact en page d'accueil ou laissez un commentaire ci-dessous.


Vous souhaitez recevoir d'autres jeux d'écriture, découvrir des oeuvres toujours différentes et connaître les prochains lieux d'expériences d'écriture, abonnez-vous à l'infolettre et recevez-la une fois par mois.


Vous souhaitez organiser ou participer à un atelier d'écriture en ligne, contactez-moi via le formulaire Contact en page d'accueil !


Une envie, une idée, un projet, parlons-en !

Adeline - lachambardeuse


15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout